Comment bien dormir quand on est cavalier randonneur ?

thumbnail

Pour bien profiter de sa randonnée de plusieurs jours, il est important d’organiser par avance ses nuitées en cherchant un hébergement pour soi mais aussi un hébergement pour son cheval. Bien que le camping reste un mode d’hébergement prisé, les structures dites « en dur » sont plus confortables pour le randonneur.

Dormir à la belle étoile. 

À part le camping sur terrain aménagé, plusieurs solutions sont à la disposition des randonneurs. Néanmoins, il faut être vigilant, le randonneur ne peut pas s’installer où il le souhaite. Il faut impérativement que le propriétaire des lieux donne son accord.

 

Il est interdit de camper sur certains lieux, qu’ils soient privés ou publics, comme par exemple :

  • les sites classés ou protégés
  • à moins de 500 mètres d’un monument historique classé
  • dans les réserves naturelles, sur les rivages de la mer
  • à moins de 200 mètres des points d’eau utilisés pour la consommation.

 

Il est impossible de s’y installer pour dormir après une randonnée équestre, à moins de demander une dérogation. En effet, pour certains sites protégés, il est possible de demander une autorisation spéciale, mais le randonneur doit renseigner sur le type de campement possible et les accords octroyés aux cavaliers auprès du gestionnaire du site. Les maires peuvent également interdire localement certains endroits pour des causes environnementales, commerciales, esthétiques, de sécurité ou de salubrité publique. Toutes ces informations sont indiquées sur des panneaux diffusés à la mairie ou directement sur la zone interdite au camping pour les randonneurs.

 

Garder son confort grâce aux outils fédéraux.

Il est parfois difficile pour un randonneur à cheval de trouver un lieu pour dormir pendant sa balade à cheval. La FFE a mis en place des outils. Tout d’abord, le label « centre de tourisme équestre ».  Il permet d’identifier les clubs qui proposent des prestations d’extérieur avec notamment des randonnées de plusieurs jours, en boucle ou en étoile. Il existe ensuite un autre label nommé « cheval étape ». Celui-ci désigne les structures disposant des équipements nécessaires pour héberger le cavalier et héberger le cheval. Ces derniers peuvent être logés en intérieur (box) ou en extérieur (pâture) au même endroit que leurs cavaliers ou bien dans un rayon de 3km maximum autour de l’hébergement du cavalier randonneur. Pour retrouver les établissements adhérents à la FFE et labellisés rendez-vous sur le site internet ffe.com.

Geocheval a pour vocation d’assister le cavalier randonneur à organiser son itinéraire de randonnée. Grâce aux différentes fonctionnalités, le randonneur à cheval peut retrouver des itinéraires très détaillés, des points d’intérêt touristique, etc. Toutes les informations concernant cet outil sont en ligne sur le site ffe.com/tourisme.

Le repos de votre cheval.

Après une belle journée de randonnée, le cheval a besoin de se reposer pour bien récupérer et être en forme pour la suite de votre aventure.  Pour cela, il doit être alimenté et bien hydraté conformément au travail fourni. Lorsque le cavalier choisit un hébergement pour son cheval il doit veiller au point suivant : le cheval a besoin d’un endroit confortable pour pouvoir se coucher et reposer ses muscles. Au total, un équidé dort 6 heures par jour par tranche de 15 - 20 minutes. La position dans laquelle un cheval repose tous ces muscles le plus efficacement est quand il est allongé de tout son long, elle est appelée « décubitus latéral ».

Si le randonneur et son cheval ne s’arrêtent pas dormir dans une structure dite « en dur », le cavalier peut créer un paddock éphémère pour faire dormir son cheval. Il existe de nombreuses astuces pour bien préparer le bivouac avec son cheval.

Pour réaliser un hébergement correct pour le cheval en rando, le cavalier doit se munir d’une clôture démontable. Mais attention, il faut penser à associer des chevaux qui s’entendent bien ensemble afin d’éviter qu’ils ne se battent et qu’ils se blessent. Encore une fois, le cavalier randonneur a demandé au propriétaire ou au loueur des lieux, son accord pour le campement et la mise en place du paddock pour le cheval. 

Autres articles sur le même thème :

Les bonnes pratiques du randonneur à cheval

Les bonnes pratiques du randonneur à cheval

Un petit accident lié à une imprudence peut compromettre la suite de la randonnée et nuire au plaisir qu’elle procure. Ces différents conseils qui sont fondés sur l’expérience, vous permettront...

Qu'est-ce que l'endurance équestre ?

Qu'est-ce que l'endurance équestre ?

L’endurance équestre est une course de fond individuelle ou en équipe, pratiquée à cheval et en pleine nature. L’objectif de ce sport est de parcourir une longue distance (de 20km à 160km en...

Qu'est-ce que l'équitation ?

Qu'est-ce que l'équitation ?

La définition de l’équitation est à la fois un art, un loisir et un sport.