Comprendre son cheval

thumbnail

Le cheval est un animal au comportement bien particulier.

 

Pour comprendre son cheval il faut savoir qu'il est très sociable et se sent rassuré par la présence d'autres congénères à ses côtés. Il aime se placer tête-bêche avec un autre cheval pour un toilettage mutuel : chacun gratouille et mordille le dos de l'autre. Le cheval a une très bonne mémoire. Les expériences positives répétées le rassurent.

 

En cas de crainte, il faut prendre le temps de le désensibiliser avec ce qui l'effraie. Comprendre son poney c'est aussi savoir l'écouter. Le poney et le cheval s'expriment par des tas de bruits. Il couine, souffle, hénit pour se signaler ou répondre autres chevaux.

 

Regarder son cheval donne également des détails : lorsqu'il a la queue en panache sur son dos c'est signe de forme. Allongé de tout son long c'est signe que le cheval est en confiance. En revanche si le poney baisse les oreilles ou montre un regard inquiet, il faut faire attention : il n'est pas content.

 

Pour bien comprendre son cheval il faut savoir qu'il a des sens très développés : son champ de vision est quasi panoramique. Il a aussi un odorat très développé qui lui permet de reconnaître les caractéristiques et la trace de ses congénères ou de choisir son alimentation. Pour comprendre son poney il faut aussi observer qu'il utilise beaucoup son sens du tactile. Il tâte parfois le sol avant de s'avancer sur une zone incertaine. Le cheval et le poney ont l'ouïe très développée. Leurs oreilles sont mobiles et sensibles. Dès qu'ils entendent un bruit elles se dirigent vers celui-ci pour en identifier la source. En étant attentif au comportement de son cheval, le cavalier peut contribuer à son bien-être.

 

Au box, les chevaux reçoivent une alimentation riche en fibres et fractionnée en autant de repas que possible au cours de la journée. Cela permet de reproduire son comportement naturel. La taille de son estomac lui impose de manger en petites quantités mais régulièrement.

 

Le cheval est un animal qui se déplace beaucoup. Dans la nature il parcourt une dizaine de kilomètres par jour. En plus des heures de travail, les chevaux sont régulièrement lâchés en liberté pour éviter l'ennui. Dans les bonnes pratiques à connaître, il faut penser - au box ou au pré - à tout mettre en oeuvre pour que les poneys et chevaux puissent se coucher de tout leur long. Ce n'est que dans cette position qu'ils peuvent relâcher tous leurs muscles et dormir profondément. Il faut également penser à favoriser les contacts sociaux. La place des chevaux dans les écuries et la composition des groupes de chevaux au pré sont réfléchis pour prendre en compte les relations d'affinités existantes. 

Autres articles sur le même thème :

Que faut-il reviser pour le Galop®2 ?

Que faut-il reviser pour le Galop®2 ?

Pour obtenir son Galop ®2, un cavalier doit réussir deux tests

Des vacances à cheval

Des vacances à cheval

Des vacances à cheval ce sont des souvenirs, du plaisir, et beaucoup de découvertes

Que faut-il reviser pour le Galop®4 ?

Que faut-il reviser pour le Galop®4 ?

Pour obtenir son Galop ®4, le cavalier doit réussir plusieurs tests.