Les règles de circulation des cavaliers

thumbnail

 

Voies de circulation accessibles 

Les cavaliers peuvent emprunter des chemins ruraux où l’accès est parfois réglementé par le maire par rapport aux caractéristiques qu'ils peuvent présenter. Mais il arrive aussi que les randonneurs doivent se rendre sur des routes nationales, départementales ou communales.

 

 

 

Des voies de circulation accessibles sous conditions 

Parfois, les cavaliers sont acceptés sur des chemins, mais uniquement sous certaines conditions. Par exemple, pour les sentiers qui ne sont pas clos et qui ne comportent pas de panneau d’interdiction, ils sont considérés comme ayant une préemption de tolérance de passage.  De même pour les chemins d’exploitation agricole où on retrouve une présomption de tolérance de passage du public si son interdiction n’est pas matérialisée à l’entrée de celui-ci.  Les cavaliers ont accès aux voies vertes seulement si un panonceau représentant un cavalier est ajouté au panneau indiquant la voie verte.

 

Règles de circulation des cavaliers 

À partir du moment où des cavaliers et leurs chevaux ainsi que des attelages sont sur des voies de circulation, ils doivent respecter le Code de la route.

Les principales obligations de cavaliers et meneurs sur la route sont :

  • De respecter les feux tricolores, les panneaux de circulation, les priorités et tout ce qui se rapporte au code de la circulation routière.
  • De rester sur le bord de la route du côté droit pour ne pas trop gêner la circulation des autres usagers et pour veiller à leur sécurité.
  • Ils doivent informer les autres utilisateurs de la route de tous changements de comportement que ce soit une transition d’allure ou d’une nouvelle direction, afin d’éviter un accident.
  • Les attelages ont pour obligation de porter une lumière allumée quand la nuit tombe ou qu’il fait sombre. Cette règle n’est pas exigée de la part des cavaliers mais il est fortement recommandé d’être visible pour tout le monde. Par exemple, en portant un gilet jaune ou des bandes réfléchissantes car cela permet de prévenir les automobilistes de ralentir à votre abord.

 

Âge des cavaliers 

En France, il n’existe pas d’âge minimum requis pour circuler sur la voie publique à cheval. Cependant, ce n’est pas le cas dans tous les pays. Par exemple, en Belgique, un enfant de 12 ans et moins, ne peut pas se rendre seul à cheval sur une route, il faut qu’il soit accompagné d’une personne d’au moins 21 ans. Mais il ne faut pas confondre, pour se promener à cheval en France, il n’y a pas d’âge minimum requis pour circuler librement. Dans tous les cas, tout cavalier de tout âge doit avoir pour compagnon de randonnée, un cheval qui lui correspond et est adapté à sa situation. Même si les véhicules doivent respecter une distance de 1,50 mètre hors agglomération et 1 mètre en agglomération, la vitesse utilisée sur certaines routes de circulation est susceptible de créer des accidents. Alors restez prudent et veillez à respecter les règles de sécurités !

 

 

 

Autres articles sur le même thème :

Les aides

Les aides

  En équitation, le cavalier communique avec son cheval grâce aux « aides ». Une bonne utilisation de ces aides permet aux cavalier et son cheval de se comprendre et de réaliser de nombreux...

S'assurer en tant que cavalier, meneur et équidé

S'assurer en tant que cavalier, meneur et équidé

Dans le monde équestre aussi il y a des lois à suivre et des responsabilités ce qui signifie qu’il est important d’avoir une assurance. La responsabilité concerne aussi bien les personnes, les...

L'accès à des zones particulières

L'accès à des zones particulières

Le plaisir de la randonnée qu’elle soit attelé ou monté est qu’elle représente la beauté et la liberté. C’est pourquoi les randonneurs sont souvent attirés par des itinéraires qui font découvrir...