Faire de sa passion du cheval un métier

thumbnail

Formation au brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport, spécialité « éducateur sportif », mention « activité équestre ».

La FFE souhaite soutenir le développement des établissements de tourisme équestre en accompagnant les titulaires d’un ATE, notamment d’une licence dirigeant, vers l’acquisition d’un BPJEPS. Évoluant dans un monde professionnel en changement constant et dans un contexte économique difficile, les centres de tourisme équestre doivent agir en diversifiant leurs activités afin de pérenniser l’équilibre économique de leur entreprise. L’objectif est d’aider les personnes intéressées et concernées en leur donnant la possibilité de développer leur activité et d’évoluer vers une pédagogie.

            L’idée d’accorder aux personnes ayant un diplôme d’ATE, dans le nouveau BPJESP spécialité « éducateur sportif » mention « activités équestres » en 4 UC, est une opportunité puisque les titulaires d’un diplôme ATE détiennent par équivalence 3 des 4 UC constitutives du diplôme. Cet accompagnement a pour but de s’insérer dans un dispositif de formation dédié et piloté nationalement. Les volumes horaires prévus devraient être de 140 heures à 210 heures.

 

Mise en place de la qualification du Brevet fédéral d’encadrement (BFE) de Guide de tourisme équestre.

            Cette formation représente une évolution consécutive d’une expérience dans l’enseignement des disciplines équestres et/ou dans l’enseignement de la randonnée équestre.  Ce BFE GTE a pour but la formation de professionnel du tourisme équestre. Ce brevet est réalisé sur le même plan que les autres brevets fédéraux de la FFE. Cette formation équestre et l’accès à sa certification est ouverte aux personnes titulaires d’un diplôme d’état d’enseignement des activités équestres.

            Le BFE Guide de Tourisme Équestre atteste de la capacité à gérer et développer une structure de tourisme équestre et à former des professionnels du tourisme équestre.

Pour effectuer ce brevet professionnel le candidat doit :

  • Avoir une licence fédérale en cours de validité
  • Posséder un diplôme professionnel d’animation ou d’enseignement des activités équestres (niveau IV minimum) et une compétence professionnelle avérée en tourisme équestre.

Les candidats qui couvrent les caractéristiques suivantes peuvent bénéficier d’un allégement de formation :

  • Avoir un BEES 1 ou un BPJEPS Activités Équestre mention ou option tourisme équestre.
  • Avoir un diplôme ATE.
  • Posséder une attestation d’une expérience en tourisme équestre (licence de dirigeant d’entreprise de tourisme équestre depuis plus de deux ans, ou bien produire une attestation d’expérience comme VAE validé par le dirigeant de l’établissement).

 

On retrouve trois modules dans la formation :

  • Module 1 : commander un projet de tourisme équestre.
  • Module 2 : réaliser, conduire et évaluer des actions de formation dans la spécialité « tourisme équestre ».
  • Module 3 :  gérer un établissement spécialisé en tourisme équestre.

Un volume de 112 heures est recommandé pour cette formation. Un test d’entrer est effectué afin de vérifier les compétences et la motivation du candidat.

Si vous voulez plus d’information concernant les formations et brevet professionnel en relation avec le tourisme équestre vous pouvez contacter la Fédération Française d’équitation au 02 54 94 46 00, ou vous pouvez également vous rendre sur le site de la FFE.

 

 

Autres articles sur le même thème :

Que faut-il reviser pour le Galop®2 ?

Que faut-il reviser pour le Galop®2 ?

Pour obtenir son Galop ®2, un cavalier doit réussir deux tests

Des vacances à cheval

Des vacances à cheval

Des vacances à cheval ce sont des souvenirs, du plaisir, et beaucoup de découvertes

Que faut-il reviser pour le Galop®4 ?

Que faut-il reviser pour le Galop®4 ?

Pour obtenir son Galop ®4, le cavalier doit réussir plusieurs tests.