Les bonnes pratiques du randonneur à cheval

thumbnail

Seller et harnacher son cheval

Il est important de bien positionner le tapis à plat sous la selle du cheval et faire en sorte qu’il soit de la même longueur des deux côtés. En effet, un simple pli du tapis peut blesser le cheval et interrompre la randonnée. L’astuce pour bien le poser dans le sens du poil et de le mettre exagérément en avant, puis le faire glisser sur l’encolure du cheval jusqu’à atteindre le garrot. Il est nécessaire de bien dégarroter, c’est-à-dire, laisser un léger vide entre le tapis et le dos du cheval pour éviter le frottement. Pour cela, une fois que la selle est en place, il faut soulever l’avant et l’arrière du tapis afin qu’il ne touche plus le dos du cheval, puis vérifier le sanglage. Afin d’éviter tout autre frottement, les sacoches doivent être placées sur le tapis et non sur le dos du cheval, car cela peut user le poil de la monture et la blesser. Elles doivent être du même poids pour éviter de faire pencher la selle d’un côté et de déséquilibrer le cavalier et son équidé. Pendant une randonnée de groupe, il est bon de prendre l’habitude de surveiller les sacoches du cheval précédent pour pouvoir intervenir en cas de changement ou de problème.

En ce qui concerne le filet, le mors doit toujours être à sa place dans la bouche du cheval. Pour cela, il faut régler les montants afin qu’ils ne soient ni trop courts, ni trop longs. À titre de repère, un ou deux plis peuvent se former au niveau de la commissure des lèvres du cheval au repos. La longueur du canon du filet doit être adaptée à la bouche du cheval : le canon du mort doit dépasser d’environ 5 mm de chaque côté, sans plus. Il est important qu’il soit bien réglé parce qu’un canon trop court peut blesser les commissures des lèvres et un canon trop long peut gêner le cheval et rendra les actions de mains imprécises.

 

Ne pas attacher son cheval n’importe où

Au contraire du club où les chevaux sont généralement attachés à des anneaux fixes et à des endroits choisis, en randonnée il faut se contenter de ce que l’on trouve et donc parfois d’attaches de fortunes.

Quelques règles à respecter :

  • Faire en sorte que le cheval attaché ne se trouve pas à proximité de plantes toxiques.
  • Vérifier la longueur de la longe pour ne pas que le cheval ne tape dans quelque chose en reculant, comme une voiture par exemple.
  • Éviter d’attacher un cheval près d’un arbre dont l’écorce est tendre, puisqu’il le rongerait et condamnerait l’arbre par la suite.
  • En zone habitée, ne jamais attacher son cheval à un volet ou une gouttière car il pourrait les abîmer en tirant sur la longe.

Il faut toujours surveiller des chevaux à l’attache afin de pouvoir réagir rapidement en cas de problème. Il est également de bon savoir vivre de ramasser les crottins avant de quitter un lieu et de les jeter dans une poubelle ou bien de les offrir à un jardinier.

 

À la halte faut-il desseller son cheval ?

Beaucoup de randonneurs se posent la question de desseller ou pas son cheval à la halte de la mi-journée. La réponse est variante parce que cela dépend du cheval et de la randonnée. Un cheval en sueur peut prendre froid s’il est dessellé trop rapidement. Cependant, il aura surement envie de se rouler et lui laisser la selle peut être dangereux pour lui et cela abimera la selle. Pour ces raisons, on desselle un cheval généralement lorsque l’arrêt est supérieur à une heure.

 

Prendre soin de son matériel

En randonnée il n’existe pas de porte-selle ou autre confort pour ranger son matériel de randonnée. La manière classique de poser sa selle sans l’abîmer consiste à retirer le tapis et à le placer dans un endroit sec afin qu’il puisse sécher, le côté mouiller vers le haut.  Placer la selle contre un arbre, le troussequin contre le tronc, en interposant la sangle pour ne pas l’abîmer. Si la pluie menace de tomber, il faut recouvrir le matériel avec d’une bâche.

 

 

Bien observer son groupe ou les autres cavaliers pendant les randonnées permet de retenir les conseils et astuces de chacun, notamment du guide. Lire des ouvrages et articles écrits par des randonneurs expérimentés permet également d’apprendre de nombreuses choses et d’anticiper certaines situations lors de vos aventures et devenir peu à peu un pro de la randonnée !

 

 

Autres articles sur le même thème :

Les bienfaits de l'équitation

Les bienfaits de l'équitation

  L’équitation est un sport bénéfique pour le cavalier, et ce à plusieurs égards.   D’abord, l’équitation est un sport individuel qui peut se pratiquer en groupe ou en famille,...

Qu'est-ce que le cross à cheval ?

Qu'est-ce que le cross à cheval ?

Le cross à cheval est le test le plus impressionnant du concours complet (Dressage - Saut d’obstacles - Cross ) .Le but du cross à cheval est de franchir une douzaine d’obstacles fixes selon un...

Stages d'équitation

Stages d'équitation

Pendant les vacances scolaires il est possible de participer à des stages d’équitation à poney ou à cheval. Il existe plusieurs types de stages équestres