L'état de santé de son cheval: vérification d'usage

thumbnail

 

Quand un cheval est en box, il faut faire attention aux coliques !

Les coliques représentent une urgence vitale chez le cheval. Elles peuvent être causées par plusieurs choses et correspondent à de fortes douleurs abdominales. Contrairement à l’homme qui rejette par la bouche des aliments avariés, les chevaux gardent en eux ces toxines qui se dirigent vers les intestins et ils n’ont pas de moyens de les rejeter. Les symptômes d’un cheval atteint de cette maladie sont de la fièvre, des sueurs et un cheval qui se couche en regardant ou en se grattant les flancs. Si vous avez des doutes, retirez la nourriture de la mangeoire et allez vite prévenir un responsable. Si vous êtes seul, prévenez un vétérinaire et faite marcher votre cheval, ce geste peut lui sauver la vie.

 

Comment voir si mon cheval a de la fièvre ?

La température normale d’un cheval est la même que l’homme, c’est-à-dire, environ 37.5°C à 38°C. Si votre cheval semble abattu et en sueur vous devriez vérifier sa température. Toucher ses oreilles permet de voir si votre cheval peu avoir de la fièvre. Si elles sont froides, pas d’inquiétude votre poney va bien, si au contraire elles semblent plus chaudes que d’habitude votre cheval a peut-être de la fièvre. Pour le vérifier, il faut se munir d’un thermomètre pour prendre sa température rectale. Suivant le modèle, il faut parfois le secouer pour faire descendre la colonne de liquide. Pour effectuer cette action en toute sécurité, quelqu’un peut tenir l’antérieur du cheval pour ne pas qu'il puisse botter. Il est préférable de lubrifier le bout du thermomètre pour faciliter sa pénétration dans l’anus de l’équidé. Ensuite, il faut lever sa queue, la mettre sur le côté et introduire le thermomètre en le plaçant sur le côté afin qu’il soit en contact avec la paroi interne. Il faut en général attendre une minute avant de lire la température. À la fin, pensez à désinfecter le bout du thermomètre.

 

Vérifier les tendons de son cheval.

Pendant une longue randonnée, les tendons d’un cheval peuvent souffrir, c’est pourquoi il est important de vérifier chaque matin que les membres de votre cheval sont en bonne santé. Pour cela, il faut observer à partir des genoux qu’il n’y ait pas de gonflements. Il est possible aussi de palper les membres du cheval et/ou demander à quelqu’un de le faire. S’ils sont anormalement enflés, on parle de tendons engorgés.

 

Comportement du cheval en pâture.

Il est important de prendre le temps d’observer le comportement des chevaux en pâture. Cela nous apprend beaucoup de choses sur eux, et permet également de remarquer quand quelque chose ne va pas. Par exemple, on peut constater qu’il se déplace anormalement. Cela peut être causé par un coup de pied d’un autre cheval ou bien s’il est ferré peut-être qu’il a perdu ou est en train de perdre un fer. En cas de doute, il faut le faire marcher pour vérifier qu’il ne boite pas.

 

 

 

Reste attentif en randonnée.

Quand vous partez en randonnée, prenez l’habitude de confronter l’attitude des chevaux du groupe. Par exemple, si un cheval est en sueur alors que les autres n’ont rien ça peut être quelque chose à surveiller. Même chose si un cheval à l’arrêt continue de souffler rapidement. Si un cheval refuse de boire, il peut être en déshydratation. Si vous constatez une de ces choses ou bien un autre comportement anormal, n’hésitez pas à en parler à un responsable.

 

Vermifuger un cheval : astuce de randonneur.

À chaque changement de saison, il est important de vermifuger son cheval pour le débarrasser des parasites intestinaux qui viennent infester son organisme et nuire à sa santé. Tous les chevaux ne reçoivent pas la même dose de pâte parce que celle-ci dépend du poids de votre animal. Le vermifuge se présente dans une seringue graduée qu’il faut régler selon la dose prévue pour votre cheval. Ensuite, il faut introduire la seringue au niveau de la commissure des lèvres pour déposer le produit le plus loin possible dans la bouche du cheval. Pour qu’il ne recrache pas la pâte, qui n'est pas toujours au goût de tous, veillez à tenir la tête du cheval en l’air pendant quelques secondes pour être sûr qu’il ait tout avalé.

 

 

Autres articles sur le même thème :

Observer les chevaux

Observer les chevaux

Prendre l’habitude d’observer les chevaux et les poneys, que ce soit au pré ou en box, permet de mieux les comprendre. Repérer leurs expressions, leurs postures et certains signes qui ne trompent...

Le sabot

Le sabot

  Le sabot du cheval désigne le pied situé à l'extrémité des membres du cheval. Le pied comporte le paturon, la couronne et le sabot. L'important pour un bon aplomb c’est que la...

Mieux connaître son cheval pour mieux le comprendre

Mieux connaître son cheval pour mieux le comprendre

L’équitation est le seul sport olympique qui se pratique avec un animal. Son bien-être est au coeur des préoccupations de la Fédération Française d’Equitation. Bien comprendre la nature et les...